Un festival de saveurs!

Soupe minestrone

Ingrédients

Haricots blancs secs
3 cuillères à soupe

Haricots noirs secs
1 cuillère à soupe

Azukis ou haricots rouges secs
1 cuillère à soupe

Lentilles corail + vertes + beluga
1 cuillère à soupe de chaque

Pois cassés
2 cuillères à soupe

Épeautre en grains
3 cuillères à soupe

Brocolis
1 bouquet

Carottes
5

Poireaux
3 petits, blanc et vert compris

Fenouils
2 petits bulbes

Courgettes
2

Huile d’olive
10 cl

Oignon rouge
1 gros

Ail
1 gousse

Basilic
8 feuilles

Préparation : 12h trempage + 1h30 Saison : Automne

La veille au soir ou douze heures avant, je fais tremper tous les légumes secs et céréales dans un saladier (ça va gonfler).

Dans un grand faitout, je fais revenir l’oignon coupé en petit dans une cuillère d’huile d’olive.

Je rince les légumineuses et céréales et je les ajoute à l’oignon lorsque celui-ci est devenu translucide. Je remue une minute dans l’huile, puis j’ajoute trois litres d’eau et je fais cuire pendant une heure.

Pendant ce temps je lave et j’émince en tout petit les légumes.

Je les ajoute dans la marmite, je sale (presque une cuillère à soupe de gros sel), j’allonge en eau si besoin. Je laisse encore cuire au moins 20 minutes et je goûte gros haricots et carottes avant de décider que c’est cuit.

Au moment de servir, je prépare un petit bol avec le reste d’huile d’olive, dans lequel je cisèle du basilic frais (si c’est encore la saison, sinon, du séché ou du surgelé) et j’y presse de l’ail. Chaque convive ajoute de cette petite sauce ensoleillée dans son assiette.

Pour un plat complet, c’est un plat complet! La liste des ingrédients peut évidemment varier beaucoup. On peut ajouter toutes sortes de légumes en fonction de la saison, du jardin, des goûts (haricots verts, chou, courge, poivron, tomate, aubergine, patate douce, navet) et de légumes secs (si vous trouvez des grosses fèves sèches, par exemple, ou des soissons, c’est divin). A vous de faire vos mariages préférés, en respectant les proportions: beaucoup de légumes, pas mal de légumineuses et un peu de céréales. Ici c’est de l’épeautre, mais ça va très bien aussi avec du seigle, du sarrasin... On peut aussi y ajouter des petites pâtes.

Cette version végétarienne est déjà protéinée, mais on peut ajouter en fin de cuisson un morceau de lard fumé ou de pancetta que les amateurs apprécieront, coupé en fines lamelles parmi les légumes.

J’en fais toujours cette grande quantité, car cela permet d’en remanger une ou deux fois dans la semaine. Si on veut la resservir, il vaut mieux cuire les pâtes à part.

On trouve en magasins bio des mélanges déjà prêts de légumineuses et céréales si on n’a pas tous ces ingrédients sous la main.

2019-10-06 15:46:32 - Charlotte Dorn

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster des commentaires