Pour servir, je propose de la crème, du cheddar et des nachos.

Chili con carne ou sin carne

Ingrédients

Boeuf haché ou protéine de soja ou seitan
300g

Haricots rouges cuits (conserve ou par mes soins)
1kg (poids net égoutté)

Tomates
8 ou un bocal de bonnes tomates au jus

Poivrons rouges
6 ou 8 selon la taille

Oignon
2

Bière brune
25cl

Beurre ou huile
1 cuillère à soupe

Cumin en poudre
2 cuillères à soupe

Origan séché
1 cuillère à soupe

Mélange pour chili
3 cuillères à soupe (ou bien ajouter aux épices précédentes une cuillère à café de graines de coriandre, une cuillère à soupe de paprika et une ou deux cuillère(s) à café de piment chili)

Sel
1 cuillère à café bombée

Préparation : 20min + 30min de cuisson Saison : Hiver

J’émince l’oignon en petit.

Je mixe les poivrons lavés auxquels j’ai enlevé le pédoncule, les pépins et d’éventuelles peaux blanches à l’intérieur.

Dans une cocotte en fonte (ou un faitout à fond épais ou une bonne casserole), je fais revenir l’oignon dans un peu de beurre ou d’huile. Lorsqu’il est translucide, j’ajoute la viande et je remue à feu vif le temps que se forme un peu de jus. Si je cuisine végétal, j’ajoute à sa place des protéines de soja que j’ai fait réhydrater dans de l’eau bouillante cinq minutes ou bien des lamelles de seitan.

J’ajoute alors la bière brune (une bonne!), je remue pour imbiber la viande/soja/seitan, puis la purée de poivrons, toutes les épices, le sel et enfin les tomates pelées (sans le jus si elles proviennent d’une conserve).

Je laisse mijoter une demi-heure sans couvrir, en remuant de temps à autre. C’est seulement quelques minutes avant de servir que j’ajoute les haricots rouges égouttés: ils sont déjà cuits, ils ont juste besoin d’être réchauffés.

Sauf en repas vegan, je propose à table du cheddar vieux à râper directement dans l’assiette, ainsi que de la crème fraîche épaisse (à défaut de sour cream) et du piment supplémentaire.

On peut manger le chili seul ou avec du riz ou avec des galettes tortillas.

La saison du poivron, c’est plutôt l’été, mais le chili, c’est l’hiver qu’on aime bien se réchauffer en le mangeant...

La saison du poivron, c’est plutôt l’été, mais le chili, c’est l’hiver qu’on aime bien se réchauffer en le mangeant...

En grande quantité, le chili peut se réchauffer et se manger avec du riz ou dans des tacos, pour changer.

En grande quantité, le chili peut se réchauffer et se manger avec du riz ou dans des tacos, pour changer.

2018-06-10 01:09:05 - Charlotte Dorn

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster des commentaires