Toutes simples, ces boulettes vegan permettent de réutiliser l’okara de cajou lorsqu’on a fait son lait maison.

Boulettes poireaux cajou

Ingrédients

Poireaux
2

Okara de cajou
Le résidu d’un litre de lait de cajou maison open_in_new

Sel
1/2 cuillère à café

Poivre
Quelques tours de moulin

Préparation : 30 min Saison : Hiver

Je lave les poireaux et les émince en très petit, vert et blanc compris.

Je les fais revenir à la poêle avec un tout petit peu d’huile d’olive ou sans rien, à l’étuvée, quelques minutes, jusqu’à ce qu’ils aient à peu près perdu leur eau. Je laisse un peu tiédir pour ne pas me brûler les doigts.

Je préchauffe le four à 180°C.

Dans un saladier, je mélange les poireaux avec l’okara de cajou (obtenu en faisant le lait de cajou maison ), je sale, je poivre. Inutile de dire que c’est la version de base et qu’on peut à ce stade s’amuser avec des épices (curry, cumin, piment d’espelette...), du sésame, et ajouter dans la recette de départ de l’ail, de l’oignon, du gingembre, d’autres légumes... Moi j’adore glisser en plus dans le saladier quelques cajou concassées ou autres noix en brisures (amande, pécan, noisette, noix...).

Je prépare une toile anti-adhésive ou la plaque du four huillée.

Je verse un tout petit peu d’huile (olive, tournesol...) dans une assiette creuse.

Je façonne de petites boulettes à la main avec le contenu du saladier et je les roule sommairement dans l’huile avant de les disposer sur la plaque.

J’enfourne pour environ 20 minutes. Je sers aussitôt ces croquettes vegan super bonnes!

Ah, et si on n’a pas d’okara de cajou? Mais ma foi, on prend 100g de noix de cajou entières et on les mixe...

Cajou et poireau se marient super bien!

Cajou et poireau se marient super bien!

Les falafels de cajou-poireau avant la cuisson.

Les falafels de cajou-poireau avant la cuisson.

On peut y ajouter des brisures de cajou, pécan ou d’amande, du curry, de l’ail, du sésame...

On peut y ajouter des brisures de cajou, pécan ou d’amande, du curry, de l’ail, du sésame...

2019-02-04 00:08:47 - Charlotte Dorn

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster des commentaires